Premier jour du Festival Guitare en Scène avec encore une année remplie de stars, de grands musiciens et aussi d’acteur ce qui va faire le plaisir des jeunes et des moins jeunes . Cinq jours où les artistes vont sillonner la scène du village ou la scène principale, ce soir c’est très hard rock pour ce mercredi 13 juillet, un premier groupe dès 18 :30 avec The prize, un groupe avec 4 musiciens que l’on ne présente plus, Christophe Godin, guitariste hors pair, le batteur Aurel Ouzoulias qui est un batteur exceptionnel, Ivan Rougny à la basse qui a déjà joué dans un autre projet avec Christophe et la chanteuse belge Maggy Luyten ex Nightmare, ce groupe a sorti un album qui est encore tout chaud en avril 2022 et qui se nomme the Prize, sous un soleil radieux, nous voyons qu’il a de l’expérience dans ce concert, même si le public n’est pas nombreux la qualité du groupe, des musiques font chaud au cœur, petit coup de cœur de la soirée. On ne s’arrête pas car de suite après sur la même scène ne avec William Crighton, un Australien, c’est la soirée australienne avec Airbourne plus tard sur la grande scène, mais revenons à nos moutons, William, n’est pas un petit guitariste car il mesure 2m, il est aussi grand que son talent, il a déjà 3 albums à son actif, le concert n’est pas sur une scène mais dans le festival, ce qui n’enlève rien à son talent. Il sera là tout le festival et beaucoup de monde pourra l’apprécier j’en suis sûr. Prêt pour du bon métal, avec Zakk Wylde et son Black Label Society, les Américains qui tournent depuis 1998 avec une discographie de 9 albums studio et deux albums live, ils n’ont pas chômé et quel plaisir de les voir ce soir , le groupe est composé de 4 musiciens qui vont faire bouger ce chapiteau qui n’a pas tremblé depuis deux ans. Le concert comme on l’attendait avec de gros riff de guitare, une heure trente d’un excellent show, on voulait les découvrir et bien c’est fait et au plaisir de les revoir. Attention le tant attendu Airbourne, le groupe australien qui tourne depuis 2003 dans tous les plus grands festivals, qui font des tournées de malade à travers le monde et bien ce soir ils sont à St Julien-En-Genevois, dans l’un des plus réputés des festivals de rock, ces 4 talentueux musiciens aux influences d’ACDC vont nous mettre le feu ce soir. Du haut de leurs 6 albums, leurs 12 singles, le groupe reste une bête de scène, ils sont dans leurs chambres à coucher et ne se gêne pas de courir jusqu’au salon et la cuisine, il faut les suivre, les voir, et on ne peut que valider qu’Airbourne est un grand groupe. Le concert explosif, on ne s’ennuie pas une minute, ils courent partout, le chanteur ouvre des bières avec sa tête, il prépare des whiskys coca, les balance dans le public, un très grand show et je pense très collant pour le public. Mais une soirée comme celle-ci. Il faut la finir avec un jeune groupe, avec une énergie débordante, et que nous adorons, c’est Last Train, ce groupe français que nous avons déjà croisé, tourne depuis 2007, avec 3 EP et deux albums. Last train évolue et continue son chemin de scène en scène et nous avons toujours un grand plaisir de voir leur énergie débordante. Le concert tardif a quand même attiré du monde, c’est un super-groupe, on se répète surement, mais l’énergie qu’il dégage, on adore vraiment, du bon rock Français comme rarement. Petite surprise une jam sur la grande scène à 1:00 avec entre autre Joel O’Keefe, Marco Mendoza, Gus G, Dino Jelusick, Maggy Luyten, un trés bon moment, du bon son, vraiment un super moment de rock on nous trouvons que ça à Guitare en Scène, merci à eux et à l’organisation. Une belle soirée, qui se termine, le seul regret je trouve, c’est que les gens sont quand même encore durs à faire bouger et se déplacer pour venir dans un festival, c’est le seul bémol. Vous pouvez retrouver toutes les informations pour ce festival ici : https://www.guitare-en-scene.com/#

©Texte et Photos Showmedialive