Nous voici pour la dernière soirée, une des soirée que tout le monde attend, la soirée de gala international. La soirée reste présentée par le grand et talentueux Charly Voodoo qui va animé comme il sait très bien le faire, avec humour et professionnalisme. La première performeuse nous vient d’Allemagne avec un nom que vous auriez bien envie de rencontrer, Aphrodite De Vine et sa Viva Bavaria, on enchaîne avec une autre allemande Chi Chi Bouvet et sont arachnophilia, splendide show, on continue avec Silly Thanh (CH) et son dragon walk, Juliette Velvet (ch) et sont trust the jungle que nous avion déjà vu au Moulin Rouge le jeudi, Véronique DiVine qui nous vient du Portugal avec un show divin et c’est une saison que l’on attend Le Printemps. Loulou Champagne (FR) avec son Anima et avant de terminer cette première partie, la prestation de la Queen Of Burlesque Festival Award avec Maud’Amour (FR) avec une Madame Soleil la diseuse de bonnes aventures, on se sent lasse pas une minute.Pour la deuxième partie, on attaque encore plus fort avec Miss Botero qui nous vient de France avec Old Layd, magique, quel talent, incroyable, la suivante Betty Q qui nous vient de Pologne avec son show Cycles, la suite avec Anja Pavlovas (RUS) qui sort ces griffes avec son The Gentle Beast et nous n’allons pas descendre de qualité puisque voici Lilly Bullle (CH) qui vient d’ailleurs avec beaucoup de charme et son Chimera, on enchaîne avec Sayuri Gei de Belgique avec Rose  Red une belle question de couleur, Lotta Love (sk) que l’on ne présente plus, va nous interpréter un nouveau numéro plus coloré que celui du vendredi et très rechercher, Koko la douce qui est aussi magicienne avec sont fantastique Koko Balls et pour clôturer ce festival Perle noire et sa prestation nom Jade. Avec cette troisième soirée, on peut dire que le Geneva Burlesque Festival est bien là et pour longtemps, vraiment une très belle édition, bravo à tous les bénévoles, à l’organisation et à l’année prochaine. Dés que nous avons les dates elles seront dans le calendrier.

©Eric Frachon Showmedialive