C’est une édition anniversaire : en 2019, le 30ème Grand Raid BCVs va se disputer en proposant des nouveautés et de belles surprises.

La nouveauté pour ce jubilé est une proposition plutôt dédiée aux VTT électriques et aux gourmands. Avec une randonnée dégustation à flanc de coteau qui permettra en 55 km et 1500m de dénivelé au départ d’Evolène ou 30km et 900m de dénivelé à partir de Nax, sans passer par le mythique Pas de Lona et sans chronomètre, de rallier Grimentz pour fêter cet anniversaire dignement avec une grande soirée Raclette et de la musique.

En plus des quatre parcours qui rejoignent Grimentz au départ de Verbier, de Nendaz, d’Hérémence et d’Evolène, le Flying Relay est proposé pour la deuxième fois cette année. Ce seront 10 équipes formées de quatre coureurs qui se partageront la distance en relai pour un seul chrono, chacun à son tour s’élançant des départs existants.

Avec une météo ensoleillée pour ne pas dire idéale qui attend les quelques 2650 coureurs inscrits, une participation record cette année, les sportifs vont parcourir l’un des parcours proposés du légendaire Grand Raid pour un total au maximum de 125 km avec 5’025m de dénivelé entre Verbier et Grimentz. Un parcours qui a vu une revisite de son tracé avec une nouvelle descente sur environ 5km au départ de la Croix-de-Cœur en direction de la Tsoumaz.

C’est ainsi une épreuve pleine de rebondissement et de suspense du côté des concurrents au départ de Verbier qui s’est jouée à quelques coups de pédaliers, de souffles de secondes et de pugnacité sur tout le parcours tant les temps sont restés proches.

Il était attendu et c’est Urs Huber, qui sera désormais le tenant du titre de sextuple vainqueur du Grand Raid BCVs en un temps de 6 heures 8 minutes et 21 secondes. Il est de plus le tenant du record du chrono avec un temps en-dessous des 6 heures établi lors de l’édition de 2016.

Il devance ainsi Alban Lakata de 6 secondes qui termine deuxième et Juri Ragnoli troisième à 2 minutes 9 secondes. Ce dernier est aussi satisfait de sa course dit-il avec le sourire en vue de sa participation aux championnats du monde qui auront lieu dans un mois à Grächen où il retrouvera ses concurrents du jour. D’autres concurrents s’avouent quelque peu déçus malgré un superbe parcours, ils ne sont pas parvenus à se classer dans le top 20 pour pouvoir y participer cette année.

Du côté des dames l’épreuve a été remportée par Ilona Chavaillaz (CH) en 7:41 :55 à un peu plus de 11 minutes du record établi en 2018. Peut-être en raison de ce petit changement de tracé ? Elle est suivie par Gloria Hänsel (D) et Franziska Brun qui franchissent l’arrivée à quelques minutes d’intervalle 1 heure plus tard aussi avec le sourire.

C’est paré d’un magnifique sourire qui éclaire son visage que Laurence Darbellay (CH) franchit l’arrivée quelques minutes avant les premiers coureurs de Verbier. Elle a donc gagné la Nendaz-Grimentz en parcourant les 93 km en 6heures 07 minutes et 26 secondes. Elle réussira ainsi son pari d’avoir remporté les quatre distances proposées par le Grand Raid BCVs bientôt puisqu’il ne lui reste plus que la plus courte à ajouter son palmarès.

Un autre visage qui reflète le bonheur et le plaisir de la réussite à l’arrivée, c’est celui de Delphine Woeffray (CH) qui a réussi son pari encouragée selon ses propos par Joby Vouillamoz. Elle a terminé avec un sourire resplendissant 14ème de sa catégorie depuis Evolène et prouve si besoin son esprit sportif et que la volonté de réussir est là aussi avec une prothèse. Respect pour votre bel état d’esprit et Bravo.

Enfin cette 30ème édition aura aussi vu la deuxième participation de Daniel Pedrosa. Le plus jeune champion du monde du Grand Prix moto 250cc qui a aujourd’hui enfourché son vélo pour l’occasion afin de parcourir les 93km depuis Nendaz avec ses 3944m de dénivelé. A notre légitime question : jamais 2 sans 3 ? il répond peut-être…avec un sourire, si le physique le permet! Aucun doute pour nous d’autant que le moral et le mental sont certainement au rendez-vous.

Nous aurons peut-être le plaisir de le voir pour la 31ème édition du Grand Raid BCVs parcourir les sentiers de cette course légendaire parmi tous les coureurs connus ou moins qui participent ensemble à cette course très populaire. Ils sont tous réunis dans leurs efforts par des qualités humaines et sportives qui sont le gage du succès de cette manifestation comme l’est cette organisation parfaite, cette ambiance chaleureuse avec toujours un état d’esprit positif et convivial tant du côté du public que des sportifs. C’est une alchimie particulière qui voit proposer aux coureurs un petit morceau du gigot sur le parcours ou est ponctuée par une demande en mariage romantique au Pas de Lona.

Merci et rendez-vous pour la prochaine édition que vous pouvez déjà agender les 21 et 22 août 2020.

©Photos Eric Frachon & Texte MF pour ShowMediaLive