A voir arriver les premiers spectateurs en costumes d’époque, la soirée promettait d’être belle… et elle le fut indéniablement !

On commence avec le groupe Tortilla Flat. Une formation qui joue depuis 1991 dans un style punk rock influencé par la musique irlandaise. Quelle meilleure façon de rentrer de plein pied dans cette soirée !!

Suivi par le Saint City Orchestra qui, dès les premiers accords, a fait danser les arènes. En quelques accords, le groupe saint gallois a réussi à emporter les spectateurs ravis qui ont même eu droit à de la bière servie par les membres du groupe !

Nous étions prêts, dès lors à trinquer avec « The O’Reillys and the Paddyhats » sur la scène du Casino ! après leur hit « Barrels of Whiskey » les spectateurs étaient conquis !

La Grande Scène se préparait à accueillir une légende de la musique Celtique : Monsieur Alan Stivell qui vient de sortir son 25èmealbum. C’est toute la magie distillée avec tant de grâce et de douceur par ce barde breton qui a envahi les arènes au son de sa harpe celtique.

De retour devant la scène du Casino, c’est dans un décor d’un autre temps que débarque le groupe « SKÀLD ». Dès les premières notes, c’est la mythologie nordique qui vient nous chercher au plus profond de nos tripes. On est subjugué par la puissance des voix, le spectacle est total.

Pour ma part, ce fut un véritable coup de cœur.

Dans les arènes, les éléments se déchainaient  mais ce ne sont pas la pluie ni les éclairs qui allaient empêcher les spectateurs de venir devant la Grande Scène pour la grande célébration nordique de Wardruna. Décor minimaliste pour rendre le spectacle encore plus puissant, on est pris de suite par la beauté des instruments ancestraux et des voix nous emportant dans les traditions ésotériques nordiques.

Merci à Rock oz’ de nous permettre de vivre de tels moments !

©Anne Colliard pour ShowMediaLive