Après une première soirée très rock and roll, c’est une soirée de chanson française principalement qui nous attendait ce jeudi 15 août.

Avec au programme pas moins de 7 concerts !

Il fait beau et les spectateurs arrivent tranquillement sur le site.

Le premier concert est celui de Suma Covjek. Un groupe de 10 jeunes gens qui se sont rencontrés en 2014 à Zürich.

C’est dans un mélange détonnant de français, serbo croate, suisse allemand, allemand et arabe qu’ils nous présentent leur 1eralbum «  No Man’s Land », un opus plein d’énergie pop !

Le public apprécie.

Puis ce sont les 4 garçons de Boulevard des Airs qui prennent possession de la Grande Scène. Victoire de la Musique pour la chanson originale de l’année avec « je me dis que toi aussi ». Ils nous communiquent toute leur énergie et leur joie de vivre après leur passage cet été au Caribana. Les spectateurs prennent part à la fête.

Le groupe franco-suisse Carrousel enchaîne sur la scène du Casino. Sophie Burande et Léonard Gogniat s’accompagnent de divers instruments dont l’accordéon qui donne à leur répertoire rock folk cette couleur particulière qui donne envie de danser.

Bénabar fait son entrée sur la Grande Scène. A tout juste 50 ans, il garde son côté fragile et cela lui va si bien. C’est tout en douceur qu’il nous emporte autant avec ses tubes des années passées qu’avec les chansons de son dernier album « le début de la Suite ».

Il sera en concert en janvier à Morges et à Fribourg. Allez le voir si vous n’avez pas eu l’occasion de venir à Rock’oz !

Sur la scène du Casino, c’est le blues qui a réuni pour notre plus grand plaisir l’helvète Thierry Jaccord et le mauricien Yannick Nanette du groupe The Two. Avec 2 albums à leur actif « Sweet Dirty Blues et Crossed Souls » , ces deux garçons nous offrent une prestation magistrale. Pour ma part, j’ai adoré et le public aussi.

Les fans l’attendaient (im)patiemment plusieurs heures déjà avant son concert… Christophe Maé débarque sur la Grande Scène sous les applaudissements de la foule. On ressent son émotion à être ici, Déjà 9 ans qu’il était venu à Rock’oz et apparemment il ne boude pas son plaisir d’être de retour.

« il est où le bonheur », « mon ptit Gars », Christophe Maé enchaîne les tubes en offrant un concert de toute beauté. Quand tous les portables s’allument dans les arènes c’est la magie qui opère.

On attend avec impatience son nouveau single qui sortira le 4 sept.

Pour terminer, Manu Lanvin nous attrape de plein fouet avec son rock fougueux et ces riffs de guitare. Accompagné de son groupe « the Devil Blues », il offre un très beau final à cette magnifique soirée.

Merci Rock’oz Arènes pour votre accueil ce jeudi.

©Anne Colliard pour ShowmediaLive